Poétickets 2015 : Arnaud le Gouëfflec

En 4000 avant JC, le culte du dieu Râ s’est répandu dans toute la Bretagne avec un succès mitigé. Les adorateurs du disque solaire ont bien essayé de profiter de rares éclaircies pour saluer le bougre qui selon eux avait créé le ciel, la terre, Osiris et les contreforts des Monts d’Arrée, mais très vite ils se sont tournés vers Amon-Parâpluie, la déesse des capuches, qui a aussi inventé les bottes et cousu le ciré.

Aujourd’hui, on ne trouve dans tout Brest qu’un seul pratiquant de cette antique religion – encore est-ce par goût de l’égyptologie davantage que l’expression d’une foi profonde  – qui a dû se contenter d’un jour de beau temps (en 2004) dans le bas de la rue Jean Jaurès pour célébrer son culte et se réjouir des chaudes effluves que diffuse l’astre divin. La danse de la pluie, unanimement jugée superflue, ne remporte pas davantage de succès. Elle est seulement pratiquée par quelques adolescents en révolte qui vont ensuite prendre leur goûter.

De son côté, l’association « Compter les girafes » propose depuis dix ans un concours de poésie sur tickets, qui sont autant de minuscules rayons de soleil pour leurs auteurs comme pour les lecteurs. Autant dire que le vieux Râ fronce les sourcils dans le ciel et songe à porter plainte pour concurrence déloyale, mais les membres de l’association s’en fichent. Ils ont collecté 9587 poèmes.

laureat2012barbeNolwenn

eh-toiEstelle

tapisMorgane

Comme la vieJean-Baptiste

Deux chevaux blancsMarie-France

laureat2014bulletinCharlotte

pluieMalo

escalopeJulie et Fanny

kenavoJo

Pour le dixième anniversaire du jeu, au terme d’un séminaire de réflexion impliquant un kig ha farz et des desserts maisons, la décision fut prise de solliciter, non pas un, comme ce fut le cas les années précédentes, mais plusieurs artistes afin de parrainer l’édition. Les membres de « Compter les girafes » se mirent en quête et rapportèrent dans leur filet rien moins qu’un écrivain, un chanteur et un scénariste – mission accomplie avec un remarquable esprit de synthèse, puisqu’il s’agit respectivement d’Arnaud le Gouëfflec, Arnaud le Gouëfflec et Arnaud le Gouëfflec.

visuel_10aChanteur. Scénariste. Ecrivain. Autres trucs.
(Photo Raymond le Menn)

L’homme est multiple et inspiré. Une chance. Il fallait pour cette édition anniversaire un type rigolo qui sache avec délicatesse exprimer sur un morceau de papier tout un tas de choses profondes. L’association a reçu un premier poéticket de sa part, inscrit sur un ticket de caisse :

aorte1aorte2On a de la veine (et lui aussi)

Après qu’il a découvert la théorie de la gravitation universelle (ou quelque chose dans le genre) en prenant son bain, Archimède s’est senti envahi par le bonheur au point d’éclabousser le parquet et de s’écrier : « Chouette ». C’est une sensation voisine qui guette le public désireux d’assister, samedi 28 février, à 15h30 à la médiathèque de Saint Marc, au lancement du jeu des poétickets en présence d’Arnaud le Gouëfflec, au point de composer fébrilement des poèmes sur tickets jusqu’au 31 mars.

En prélude à cette cérémonie officielle, « Compter les girafes » propose à 14h30 une manif poétique dans Saint Marc, en faveur de l’écriture manuscrite et contre l’absolutisme du clavier (entre autres) : marre des copier/coller, vous êtes unique ! L’occasion de crier des poèmes dans la rue ou d’entendre crier des poèmes dans la rue, mais aussi d’écouter du slam et de dénicher la poésie où on ne la voit pas (« Compter les girafes » décernant un diplôme à l’opticien du bourg pour des raisons mystérieuses qui seront expliquées sur place). Samedi 21 février, c’est à dire une semaine plus tôt, l’association organise un atelier d’écriture de slogans et de préparation de banderoles (à 15h, médiathèque de Saint Marc, inscription 02 98 00 89 80)

SLOGAN

A noter aussi : une exposition rétrospective du jeu des poétickets se tiendra du 10 mars au 4 avril à la médiathèque de Pontanezen (nous en reparlerons sur ce site !) Vernissage vendredi 13 mars à 18h. Ce jour-là, dès dix sept heures, slam par Clotilde de Brito et un peu plus tôt dans l’après-midi, poèmes à la demande par Hervé Eléouet, poète public.

Et le coffret de minilivres ? Il verra bien le jour, nous avons reçu suffisamment de commandes pour lancer l’impression. Il est d’ailleurs toujours temps de nous expédier un bulletin. On peut aussi venir se procurer un coffret auprès de l’association le 28 février à l’occasion du lancement du jeu.

Ce lancement s’inscrit dans le cadre de « Saint Marc, tout un poème », période pendant laquelle la médiathèque vous propose nombre de rendez-vous : spectacle pour les petits, rencontre avec le poète Michaël Glück, arbre à poèmes, rencontre Oufipo avec Arnaud le Gouëfflec, ateliers d’écriture.

Voici le programme, à voir aussi sur le portail des bibliothèques municipales :

Saint Marc, tout un poème.

 programmeStMarc1programmeStMarc2Une petite inversion s’est produite dans ce programme : la rencontre avec le poète Michaël Glück a lieu jeudi 19 mars à 18h30 et l’atelier d’écriture avec complément d’objet samedi 14 mars à 15h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>