C’est parti !

C’est parti pour une nouvelle édition des poétickets ! Samedi dernier, Clotilde de Brito a donné le coup d’envoi du concours en plantant un arbre dans le hall de la gare de Brest.

SONY DSCNon sans s’être auparavant fendue d’un discours, tout spécialement pour l’occasion.

SONY DSCLes compteurs de girafes neuf et treize en sont restées baba.
SONY DSCDistribution de règle du jeu dans la gare.
SONY DSCVous avez jusqu’au 31 mars pour participer, en composant un petit poème inspiré des mots chiffre et friche (mais on peut être hors-sujet : voir la règle du jeu)

L’association dispose des urnes dans Brest et alentours pour qu’on y dépose son poème.
Ici, à la gare de Brest, dans l’espace vente :
Urne Espace de ventes SNCFLes urnes de « Compter les girafes » sont souvent des pots de fleurs. On les trouve dans les librairies (Dialogues, Petite librairie), à l’école de musique, dans des médiathèques (4 Moulins, Plougastel Daoulas) dans beaucoup d’établissements scolaires et quelques maisons de retraite.
SONY DSC
On peut aussi expédier directement son ou ses poéticket par la poste au centre social de Kerangoff.

Brest. Ouverture de la 11e édition du concours… par Letelegramme
Clotilde a joué le jeu et composé cinq poétickets… à vous maintenant !

1. Au dos d’un ticket « Love is enough »

Clotilde amourette verso Clotilde amourette

2. Petites annoncesClotilde annonces

La tête à Toto :

Clotilde TotoEh Toto ! Si je te fais la tête au carré, ça fait toujours zéro ?

4. Devinette

Clotilde inspire

5. Infini….

Clotilde infiniJe me balade à bicyclette sur un anneau de Moëbius
J’ai huit ans mon rêve est infini…

2016arbre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>